A la rentrée 2018 :

 

Raymonde TAGAND animera 4 séances (Changy le Mercredi de 9h00 à 10h00
puis de 10h15 à 11h15, au local du Club le Jeudi de 14h00 à 15h00 puis de 15h15 à 16h15)

 


Claudine WAGNER animera 3 séances au local du Club ( le Lundi de 17h30 à 18h45 , le Vendredi de 17h00 à 18h15 puis de 18h30 à 19h45)

 


Qi Gong signifie le travail, la maîtrise de l'énergie. Il désigne un ensemble de pratiques énergétiques issues de la culture traditionnelle chinoise, visant à l'épanouissement et au bien-être  individuel.

Les exercices de Qi Gong utilisent des mouvements, des postures, des exercices de respiration et de la concentration.

 

 

Une gymnastique énergétique, fondée sur la respiration et l’intention. » Voilà comment Raymonde Tagand, ancienne professeure de sport et pratiquante de cet art résume le Qi Gong.

Diplômée par la Fédération française des arts énergétiques chinois, elle propose (avec Claudine Wagner  et Pascale Lapray ) ce service chaque semaine aux adhérents de l’association Groupement de la retraite sportive (GRS) du Pays clayettois ou récemment avec l’association Tao, entre ciel et terre, à Ozolles.

 

Des séances en fonction des saisons

Fascinée par cette pratique millénaire, Raymonde s’emploie à partager sa passion qui procure « un bien-être et un confort. Le Qi Gong est un état d’être, je suis à l’écoute de mon corps à chaque instant. »

Après un temps de préparation physique et articulaire, les séances se consacrent à dénouer les blocages pour permettre à l’énergie de circuler. Suit un auto massage sur les organes sensibles, en fonction de la saison. « Nous travaillons actuellement sur le foie et la vésicule biliaire avec le printemps. On masse des points d’acuponcture en repérant les trajets des méridiens », précise Raymonde Tagand, pour qui le corps est « une magnifique cartographie ». Les séances se terminent par l’enchaînement de gestes très lents.

Soulager les malades de Parkinson

Les répercussions importantes entre corps et esprit ont poussé la monitrice à suggérer cet art chinois pour soulager les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. « Peu de pratiques sportives leur sont proposées. Le Qi Gong stabilise les symptômes. Les malades parlent d’un bien-être, certains font des choses qu’ils ne faisaient plus », avoue Raymonde Tagand.

Au-delà du partage, cet art chinois provoque une détente physique et morale aux bienfaits durables si la pratique est quotidienne

 

**************************************